Obsèques Manuel GONZALEZ

(Texte présenté par la famille)

(David) Manuel ou Manole comme t’appelaient les personnes proches, tu es né le 8 mai 1920 à ALBACETE, Région de la Mancha. Fils de Constantino et de Maria, tu étais le 4ème enfant d’une fratrie de 7.

(Maryline) Tu as  toujours eu un caractère volontaire, allant de l’avant, combattant, travailleur, généreux, altruiste, respectueux des gens, avec des valeurs humaines, chrétiennes qui ont toujours jalonné le chemin de toute la famille GONZALEZ. 

Manolé, tu as inspiré chacun d’entre nous, tu inspireras encore petits enfants, arrières petits-enfants…

Voici quelques témoignages qui illustrent des moments de ta vie :

(JOEL)      Pour ma grand-mère, Cathy :

Tu représentes pour nous le courage, l’amour de la famille et la maîtrise dans tout ce que tu as entrepris dans ta vie, que ce soit dans le travail et dans l’éducation de tes enfants.

Tu n’as pas hésité à quitter l’Espagne pour la France, quand tu as compris que tes enfants (ils étaient 3 à l’époque Cathy, Manu et Jose Luis) n’allaient pas pouvoir étudier après le primaire car ce que tu gagnais, même en étant très qualifié dans ton métier de contremaître du plus important atelier de menuiserie d’Albacete ne pourrait pas suffire à payer le collège. À l’époque celui-ci était payant et les salaires très bas.

Tu as entraîné Rosalia dans ton aventure car elle avait foi en toi et elle a eu bien raison : tes enfants ont tous réussi leurs études. Merci infiniment à vous deux.

Tu as toujours été heureux de pouvoir aider certains des membres de vos familles à tenter leur chance en France,  procurant du travail aux pères et trouvant le logement adéquat à leurs familles respectives.

Ta descendance a bu à cette source de vie qui t’animait et nous en sommes tous fiers.

Repose en paix auprès de mamie Rosalia.

(EMMA) Pour mon père Mario :

Ce que je vais garder de toi au plus profond de moi :

C’est ta joie de vivre avec tes rires et tes « chistes »

Ce que je vais garder de toi c’est ton amour que je sentais tout petit quand tu prenais ma main dans la tienne et que tu me portais sur tes épaules,

Ce que je vais garder de toi c’est le courage que tu as eu tout au long de ta vie,

Celui de te trouver seul ton travail à 11 ans, celui de t’engager volontaire à 17 ans ½ à la guerre pour défendre la république, celui de partir dans un pays inconnu avec tes enfants

Ce que je vais garder de toi c’est l’amour du travail bien fait « monsieur millimètre » on t’appelait

Ce que je vais garder de toi c’est ce don de soi, sans compter, dans toutes les circonstances et avec tous les tiens, famille et amis pour accueillir, pour aider, pour accompagner

(Perrine) Pour ma mère « la NENA PEQUENA »

 Tu es le ciment, les fondations de ma vie et quelles fondations, des fondations d’amour, de générosité, d’altruisme, d’abnégation, de vaillance, d’honnêteté, de gentillesse.

A tes côtés, j’ai appris la valeur du cœur, j’ai appris que l’amour transporte les montagnes.

Cet amour tenait dans une main, la tienne, quand tu prenais la mienne.

(Perrine) pour mon  père : Papi, je ne peux pas parler de vous sans vous associer à  mamie.  C’est dans le message du Christ que vous avez construit cette famille. Paix, amour, sagesse, ouverture sur les autres.

Personnellement vous m’avez accueilli comme l’un de vos enfants et par là même vous avez donné un amour sans fin en accompagnant mes enfants. Je ne peux témoigner que de cet amour que vous avez porté  pour nos  enfants, vos petits-enfants, sans distinction mais avec un amour vrai, respectueux des êtres. C’est un merveilleux cadeau de vie qui rend fort pour toute la vie.

Merci mes chers beaux-parents, que Dieu vous accueille dans sa maison.

Aujourd’hui, deux de tes fils sont présents par la pensée. Leurs souvenirs se mêlent aux nôtres, ils sont aussi forts et profonds.

Hola Gitano maragato

Te estan hablando los folloneros 

Todos juntos aqui a tu lado, no te preocupes la cosica no esta mal.

Tout va très bien madama la Marquisa

Y el trabajo ?

Si no te plait pas, es igual

Ahora vamos a comer todos juntos gracias à dios ,

Y quitaremos la mesa y todo sea por dios

Despues, claro, nos lavaremos los molinos.

Ahora te vas a juntar con mami

C’est comme ça la vie d’artista !

Next Post

Les messes de Noël 2020 dans le Doyenné de Tarbes

dim Déc 13 , 2020
SEMEAC-AUREILHAN-POUYASTRUC   JEUDI 24 19h : Aureilhan, Séméac, Pouyastruc Minuit : Sarrouilles   VENDREDI 25 10h30 : Séméac 11h : Aureilhan et Mun   SAINT ANTOINE JEUDI 24 18h30 : St Vincent de Paul 23h : St Antoine   VENDREDI 25 9h30: St Pierre-St Paul (Urac) 11h : St Antoine BORDERES/ECHEZ JEUDI 24 20h : Bordères   VENDREDI […]