Obsèques Maria de la Mercedes NAVAS

Le psaume dit: Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans, Et, pour les plus robustes, à quatre-vingts ans;

Aujourd’hui nous entourons une personne qui a reçu de Dieu plus que dit le psalmiste. Cette dame que nous entourons aujourd’hui, Maria de la Mercedes, est née le 13 février 1934 en Espagne, à Valmartino, Citierna en  Provence de Leon. Elle vient dans le monde dans la famille Fiorencio Callado et de Manuela Vellez.

À l’âge de 16 ans elle quitte Leon pour arriver à Bilbao, ou elle a travaillé dans une usine. Un jour, par hasard, elle lit dans un journal qu’il y a du travail en France, en Bigorre, à Argelès-Gazost. Elle arrive ici et travaille dans un hôtel. À  Argelès-Gazost el rencontre un autre espagnol, Manuel Navas, qui sera après son futur mari. Ils sont maries en 1960. Ils ont habité aussi à Pierrefitte Nestalas, mais enfin ils arrivent à Bordères sur l’Échez.  

Elle vient d’Espagne pour rester jusqu’à la fin ici, en Bigorre, tout près de Lourdes, dans cet endroit très aimé de la Sainte Vierge Marie.

Dans la famille Manuel et de Maria de la Mercedes ont reçu la vie trois filles : Carmen, Janine et Odile. Elle est grand-mère pour quatre petits-enfants : Damien, Michel, Benjamin et Florian et arrière-grand-mère pour deux petites filles : Mariline et Elea.

Son mari est parti vers un autre monde en 2013, et maintenant on se réunit la famille, elle en partant de cette vie dimanche, le 29 décembre 2019.

Un merci de la part de la famille : « Elle était une maman et une petite mamie et arrière mamie formidable et exceptionnelle avec un grand cœur plein d’amour et d’attention, qui faisait le bien autour d’elle. On ne pouvait que l’aimer ! La vie s’écoule, heureuse, tu te battras avec courage face à tes problèmes  de santé sans te plaindre, épuisée, mais toujours la tête haute, et ne montrant aucune souffrance à tes proches pour ne surtout pas les inquiéter, pour nous protéger. Nous sommes fiers de toi, de la vie que tu nous a donnée, de tout ce que tu nous as apporté aux uns comme aux autres. Tu fus une femme simple, généreuse, dévouée, amoureuse de la vie, qui se contentait de ce qu’elle avait, peine d’empathie pour tous les gens qui ont croisé ton chemin. Tu vas laisser un grand vide autour de toi, on ne pourra jamais t’oublier ! » Que le bon Dieu, qui voit tout, la récompense pour sa belle vie !

Next Post

Les vœux du curé pour 2020

dim Jan 5 , 2020
Chers paroissiens,Chers lecteurs de notre site internet, Nous voici entraînés sur la route d’une nouvelle année, 2020, après les joyeuses fêtes de Noël 2019. La fête de la Nativité nous a permis de rejoindre la paroisse pour célébrer la naissance de Jésus, Fils de Dieu. Un grand MERCI à tous […]